Publications

Faure, P. (2016). L'anglais médical indispensable pour l'étudiant

Faure, Pascaline. 2016. L'anglais médical indispensable pour l'étudiant . Med-Line Editions. 

http://www.med-line.fr/catalogue/langlais-medical-indispensable-pour-letudiant/

Qu’il s’agisse de se préparer à l’épreuve de LCA aux iECN, de mener une recherche bibliographique pour sa thèse, ou de prendre en charge un patient anglophone, l’étudiant en médecine se doit de maîtriser l’anglais médical.

Afin qu’il puisse optimiser son temps d’apprentissage en allant à l’essentiel, nous avons sélectionné les termes et les expressions clefs, que nous avons présentés sous la forme de tableaux bilingues et classés par thème, et nous avons explicité les principales abréviations. Dans un souci de clarté et d’attractivité, l’ouvrage est tout en couleurs.

Lorsqu’il est amené à prendre en charge un patient anglophone, l’étudiant doit comprendre et se faire comprendre sans qu’il y ait la moindre ambiguïté. Par conséquent, savoir prononcer les termes anglais relatifs à la santé est vital. Or, l’anglais a subi de nombreuses réformes orthographiques, et la forme écrite s’est considérablement éloignée de la forme orale. Il nous a donc semblé important d’ajouter la prononciation des mots les plus difficiles, à partir de symboles issus de l’alphabet phonétique international dont l’étudiant trouvera le décryptage à la fin de l’ouvrage.

L’anglais est une langue d’origine germanique, mais elle a été enrichie au cours des diverses invasions d’un ensemble de termes latins, grecs et français. Par conséquent, il existe une double nomenclature : les termes du professionnel de santé empruntés au fonds gréco-latin (uterus), et ceux du patient issus du fonds germanique (womb). Nous avons intégré cette double terminologie dans les différents chapitres et avons repris celle relative aux symptômes et maladies sous la forme d’un tableau en annexe.

Contrairement au français, l’anglais a conservé les formes gréco-latines originelles et donc leur pluriel (par ex : coccyges, le pluriel de coccyx). Cependant, il tend également à pluraliser ces formes à l’aide de /s/, ce qui donne des doublons (vertebrae et vertebras). Nous avons choisi de préciser la forme plurielle gréco-latine des termes qui nous ont semblé importants afin que l’étudiant puisse les reconnaître dans un texte.

Il existe également des différences orthographiques et des variations dans la terminologie utilisée entre l’anglais britannique et l’anglais américain. Nous les avons précisées.

La première partie est consacrée à la terminologie de l’exercice médical, c’est-à-dire les mots pour décrire les personnels de soins, la prise en charge, la maladie, les symptômes, la douleur, le médicament, la chirurgie et l’anesthésie, les études épidémiologiques et les essais cliniques. Quarante questions type iECN corrigées sur la terminologie de la recherche clinique viennent clore cette partie afin que l’étudiant puisse tester ses connaissances.

La deuxième partie est consacrée aux spécialités médicales par appareil / système. Chacun de ces treize chapitres s’organise de la façon suivante : les mots-clefs de l’anatomie et de la physiologie, et une dizaine de QRM. Pour chaque spécialité, l’étudiant a accès à une conférence en ligne enregistrée qui reprend la terminologie essentielle.

Dans la troisième partie, la terminologie est classée par champ interdisciplinaire. Au sein de chacun des neuf dossiers, outre la terminologie, l’étudiant trouvera les phrases-clefs de l’examen clinique.

En annexe, en plus d’un alphabet phonétique illustré et d’une liste des symptômes et maladies dans la langue courante, l’étudiant trouvera un tableau qui reprend les mots d’origine française utilisés en anglais médical ainsi que leur traduction.

 

Pascaline Faure est MCU-HDR, Directrice du département d’anglais médical de la Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie, CHU La Pitié-Salpêtrière, et Docteur en anglais médical, Responsable des Enseignements d’anglais médical à l’Université Pierre et Marie Curie.

Auteur Faure, Pascaline
Année de publication 2016